Les intervenants

JULIETTE JUIN, direction artistique, artiste chorégraphe, pédagogue du mouvement

Elle découvre et étudie la danse d'expression africaine dans la compagnie One Step d'Elsa Wolliaston dont elle sera l'assistante de 2001 à 2005. Diplômée du Monitorat de danse afro-américaine de l'école Free Dance Song (2001), Juliette étudie les liens entre la musique et la danse ouest-africaines, particulièrement au Mali avec Mariamni Diarra et Moussa Kanté. Elle s'initie également à la danse buto avec Yumi Fujitani, l'improvisation en danse et musique contemporaines avec Olivier Besson et Mike Vargas, Robyn Orlin, Andrew Morrish et participe à l'atelier de recherche Théâtre et Danse "La présence et l'agir" d'Alexandre Del Perugia en 2009.

Elle est interprète pour la création "Ogboinba"- conte dansé de Laëtitia Bloud (1999), "Juste trois pas" de Serge Anagonou sélectionné au rencontres nationales de danses contemporaines de la Fédération Française de Danse (2000), "Rencontres"-compagnie One Step d'Elsa Wolliaston (2001) , "Ça va la vie" -compagnie Kellebellavi (2005/2009), assistante chorégraphe pour le solo "Atravessando"- compagnie Ona Tourna (2012-2015).

Elle enrichit sa formation d'interprète avec la pratique du théâtre aux ateliers de Clémentine Amouroux depuis 2014.

Passionnée par le mouvement, elle étudie l'anatomie, l'analyse du mouvement et des techniques d'harmonisation du corps avec Yvonne Tenenbaum(1999-2004), poursuit avec l'approche par la méthode G.D.S.par des stages avec Gisèle Harboux et Philippe Campignion et suit la formation Physiologie de la posture et du mouvement (2016), la méthode Feldenkrais, l'eutonie etc. Elle pratique les arts martiaux Qi Qong et Taï Chi Wu avec maître Thoï depuis 2011.

Son expérience l'amène à réfléchir sur la place du corps dans le travail puis sur une vision globale de l'Être au travail. Elle est diplômée du D.U. Ergonomie-Écologie humaine à l'université Paris Sorbonne 1 en 2012.

Depuis 1998, et avec nous depuis 2004, elle enseigne les danses africaines, l'improvisation, les pratiques d'équilibration du corps à un large public dans le cadre des spectacles et des loisirs (FIAP, EDF, Université Paris 7, École Normale Supérieure, Ligue de l'enseignement, associations diverses) et sur les lieux de travail pour le personnel dans le cadre de la prévention des risques psycho-sociaux( E.N.A., Matignon etc.). Elle transmet et partage la passion du mouvement avec des cours, des stages, des bals afro, des afro flashmob' et des spectacles sur mesure pour tout type de public. Elle est chargée de la programmation "Danses du monde" en partenariat avec le FIAP depuis 2013.

BRUNO BESNAINOU, percussionniste compositeur

Fasciné par les rencontres avec d’autres disciplines artistiques, notamment visuelles, Bruno Besnaïnou accompagne de nombreux danseurs : Serge Anagonou, Juliette Juin, Khagan, Koffi Kôkô, Elsa Wolliaston etc.

Adhérent compositeur à la S.A.C.E.M. depuis 1990, il compose la musique de plusieurs spectacles de danse et de théâtre, musique « Aria de Xenoland » Cie Hellequin (1993), « Les villes invisibles » Ville de Palaiseau (1995), « Reveil » (1998) de Elsa Wolliaston inspiré du "Sacre du printemps", « Emergence » Théâtre des trois vallées (2000), et pour l’audiovisuel « Zanzibar » court métrage de Didier Benureau h(1999), musique pour le magazine télévisé «Tranche de Ville » (2001).

Son attrait pour les cultures et civilisations extraeuropéennes l’amène à voyager et enrichisent son univers créatif comme récemment dans une communauté Inuit du Nunavut (Canada).

Actuellement, il est chargé de cours de djembé au conservatoire de Villebon-sur-Yvette avec lequel il créé un bal afro (2014).

Plus d’informations www.brunobesnainou.fr

MOUSSA KANTÉ, musicien et danseur

Originaire de Kayes (Mali), Moussa est un passionné de l'art khassonké de sa région. Il joue le jeli dundun, danse, chante et joue de la guitare. Il explore le répertoire traditionnel khassonké avec créativité. Il fonde en 2004 la troupe "Les niamakalas du Khasso", qui présente un spectacle de musiques et danses de la 1ère région du Mali (Kayes).Moussa est un artiste complet, passionné et passionnant sachant retransmettre son amour de l'art khassonké avec pédagogie. Au Mali, de Bamako à Kayes, il forme de nombreux danseurs et musiciens venus d’Europe et d’ailleurs avant de venir jouer et transmettre en France dès 2012. Découvrez-le en son et en image sur facebook ou sur youtube.

YÉYÉ KANTÉ, percussionniste compositeur

Polypercussionniste depuis son plus jeune âge, fils de Diaraba Kanté – éminent griot -, Yéyé Kanté intègre très tôt l’Orchestre national de Guinée où il joue du balafon, du djembé, des congas etc. Parmi les grands moments de sa carrière internationale figure sa participation au Festival d’Essaouira en l’an 2000. Il joue aux côtés de Mory Kanté, Sekouba Bambino, Djely Kouyaté, Toumani Diabaté, et actuellement aux côtés de la chanteuse malienne de renommée Mamani Keita. Il accompagne la danse africaine dans la Compagnie Antipodes et dans l'association Pilipili. Rapide, facétieux, efficace et sensible, son discours rythmique est d’une rare éloquence et d’une grande lisibilité. Un maître tambour comme en génère l'Afrique de l'ouest. Découvrez son groupe Trio Frabana.

OLIVIER LERAT, batteur-percussionniste

Formé au jazz et à la musique improvisée il développe son concept d’homme orchestre en composant ou jouant pour différents spectacles et compagnies de danse : la compagnie Le brin d’herbe (théâtre jeune public), la compagnie Hip tap project de Leela Petronio (danse et percussions corporelles), la compagnie Afrodite de Cécile Cassin et plus récemment pour l'académie Fratellini. Batteur percussionniste amoureux des sons et des mots, il partage sans cesse son goût de la « percuisson » . En 2008 il propose des cours de percussions corporelles avec Pilipili puis à l'institut de formation en psychomotricité du CHI des Mureaux et des spectacles en solo « Un type tape » et « Conte à tambour », en duo « Chemins de traverse » avec la conteuse Laëtitia Bloud. Il se forme à l'interprétation au Théâtre du mouvement (2014). Il accompagne depuis 2006 les cours et les stages de danses africaines et improvisations de l'association Pilipili. Des images ICI ou

NICOLAS THOMASSON, percussionniste

Il se forme au djembé principalement en France avec Bruno Besnaïnou avec lequel il accompagne les stages et les cours de danse d’Elsa Wolliaston, et avec Sekouba Fané au Mali.

Il participe à des créations musicales pour la MJC de Palaiseau « Le souffle des peaux », pour « Ogboinba » conte dansé de Laëtitia Bloud, pour la pièce de théâtre de la troupe des Cabotins «  La bonne âme du Sechuan » de Bertold Brecht en 2005. Il participe à l'orchestre du bal afro du conservatoire de Villebon-sur-Yvette (2014).

Rejoignez-nous sur facebook

Cours de Dansephoto d'Anton Zatzepine


mendiani


Cours de Danse


Cours de Dansephoto d'Anton Zatzepine